Consommation de produits ultra-transformés et leurs effets sur la qualité de l'alimentation et la santé

La classification NOVA permet de classer tous les aliments et les boissons sur la base du degré et de la fonction de la transformation alimentaire au sein des quatre groupes suivants:

1) aliments frais et peu transformés;

2) ingrédients culinaires transformés;

3) aliments transformés et

4) produits ultra-transformés.

Cette classification permet de mesurer, suivre et analyser les habitudes de consommation alimentaires des canadiens en tenant compte du niveau de transformation des aliments et de leurs patrons alimentaires 

 

Sur la base de NOVA, nos travaux permettent d'estimer les niveaux de consommation des produits ultra-transformés et leurs effets sur la qualité de l'alimentation et la santé humaine. Ces études visent à informer la pratique en nutrition et le développement de politiques alimentaires favorables à la santé. 

Pour en savoir plus sur la classification NOVA :

01

Sur son ordinateur portable

Développement d'un outil de mesure de la consommation 

Actuellement, nous avons un projet de recherche en cours qui vise à développer et valider un instrument en ligne pour mesurer la consommation de produits ultra-transformés au Canada. Ce projet se réalisera en 2020-2023 et est financé par les Institut de recherche en santé du Canada (IRSC).

02

Les coûts négligés des produits ultra-transformés sur l’économie et l'environnement au Canada

 Un second projet, en cours d’élaboration, vise à réaliser l’analyse du cycle de vie (ACV) de deux produits alimentaires à service équivalent mais à transformation différente. L’étude consisterait à comparer l’ACV d’un pain ultra-transformé avec un pain issu d’une agriculture raisonnée afin de mettre de l’avant l’impact des produits ultra-transformés tant que la santé que sur l’environnement. Ce projet est construit par Sabrina Rimouche, candidate au doctorat au département de nutrition de l’UdeM.

Agriculteur