Un brin d’histoire

About

En 2011, j’ai découvert un commentaire scientifique qui allait révolutionner ma manière de concevoir la nutrition alors que je rédigeais ma thèse de doctorat à l’Université de Montréal. Dans son article, Carlos Augusto Monteiro proposait que la transformation des aliments joue un rôle déterminant dans la qualité de l'alimentation et l'état de santé humaine. J'étais convaincu de la proposition, car au cours de ma thèse, j'avais rejoint des conclusions similaires sur les aliments sucrés. Pour l’anthropologue en moi, la transformation alimentaire est une pratique fondamentalement humaine et déterminante pour l’humanité.

 

À la fin de l'été 2011, je parti donc rejoindre Carlos pour réaliser un stage de recherche postdoctoral au sein de son équipe à l’Université de São Paulo. Au cours de ce stage, j’ai participé au développement de la classification NOVA qui permet de classer et d'étudier les aliments et les boissons selon le type de transformation alimentaire. Sur la base de NOVA, nous avons mené des recherches au Canada puis à l’international en démontrant que l'apport calorique en produits ultra-transformés représente un indicateur sommaire de la qualité de l'alimentation, alors que la saine alimentaire repose sur la cuisine d’aliments frais et peu transformés.

 

En 2014 nous avons utilisés ces travaux pour élaborer le nouveau guide alimentaire brésilien qui innova dans ses conseils holistiques basées sur la cuisine et la commensalité. En 2015, je suis revenu au Canada pour appliquer et partager le système NOVA qui permet, je le crois, de supporter le changement de pratiques et le développement de systèmes alimentaires saines, inclusives et durables. Depuis 2016, j’enseigne au département de nutrition de l’Université de Montréal et je mène des recherches sur la base de la classification NOVA au Canada et dans les régions de l’Amérique latine et de l’Afrique de l’Ouest.   

Question de principes

Au cours des dernières années j'ai adopté certains principes qui guident mes recherches. Parmi ceux-ci, notons que l'alimentation est plus que ce que nous mangeons, le contexte et les pratiques humaines (dont la transformation des aliments) sont essentielles, que les systèmes alimentaires doivent être sains et durables, et que l'éducation doit développer l'autonomie et la pensée critique des citoyens.